• -80 Puisque

     

    Challenge N°331 Ecrire en chanson

    Sur une idée de Morganne, voici le nouveau challenge de ce début d'année 2018:

    Ecrire à partir d'une chanson

     J'ai plus ou moins retravaillé une BALLADE écrite en 2011 sur l'idée de la chanson « PUISQUE » de Mylène FARMER.

    pour écouter la chanson, recopiez le lien : https://www.youtube.com/watch?v=EEM6OwLI-0k

    J'ai modifié quelques vers et quelques rimes mais je n'ai pas touché à la césure des vers qui est à 5/5 et qui devrait être à 4/6.

    (J'apporte cette précision dans le cas ou des puristes liraient cette ballade, en ce bas monde rien n'est parfait!!!!)

    Autre précision : Les VERS de cette ballade sont de MOI, ils ne sont pas le texte de la chanson!!!!!

     -80 Puisque

    https://pixabay.com/fr/photos/?hp=&image_type=&cat=&min_width=&min_height=&q=vol+de+corbeau&order

     

    Puisque cette vie est sans importance

    N’ayez de chagrin près de mon tombeau, 

    Je n’existe plus et pourtant j'avance

    Dans l'obscurité d'un vol de corbeau

    Cachant mes regrets au fond d'un jabot.

    Seul le vent comprend l'ultime raison

    Qui me pousse vers ce bel horizon

    Où disparaîtront les sombres bélandres ;

    J'arrive sans peur dans cette maison

    Si je dois nourrir le sol de mes cendres.


    Puisque la pensée est la délivrance,

    Qui fait la grandeur d'un rêve nabot.

    Elle est son esprit et sa renaissance

    Rayant du futur le dernier lambeau

    D'un être amoureux devenu robot.

     Son appel jaillit telle une oraison,

    Diluant les murs de fausse prison

    sur laquelle meurt l'écho des esclandres.

    Alors dans ma voix plus de trahison

    Si je dois nourrir ce sol de mes cendres.

     

    Puisque le trépas est l'unique absence

    Éclairant le ciel d'éternel flambeau ;

    Il est l'incendie au flou qui nuance

    Tous les cauchemars d'un monde ribaud,

    Pour que dans la nuit l'Univers soit beau.

    Enfin au matin une eau sans poison,

    Lavera les fruits de la guérison

    Et fera germer de nouveaux cœurs tendres.

    Le bonheur sera vert comme un gazon

    Si je dois nourrir le sol de mes cendres.

     

    Prince de l’oubli que la floraison

    Devienne l'éveil brisant la cloison,

    Libérant ainsi les tristes méandres.

    Que de notre amour croît une saison

    Si je dois nourrir le sol de mes cendres. 



    (Droits d’auteur réservés) 

    IMPARFAITLIBRE 
    (14 Janvier 2018)

     

    Copyright HT0R27

    « - Papillons

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Janvier à 15:53

    Coucou et bravo

    Toujours admirative de ta faculté de t'adapter aux contraintes imposées ( que je ne connais pas toujours, trop technique pour moi )

    Très beau texte... Par association d'idées il me fait penser à une phrase confiée par une amie, un jour où nos plaisanteries étaient un peu parties en vrille !!! Comme nous sommes entre nous sarcastic je te la confie " Elle aimait tant les coquelicots, qu'ils renaîtront de ses cendres"... Une belle épitaphe mais... je ne suis pas pressée de m'en servir wink2

    Bonne soirée... 

    2
    Samedi 27 Janvier à 15:59

    Bonjour Patricia,

    Quelle splendeur ce poème ! Des mots forts qui parlent au plus profond de notre âme. Merci pour ce beau moment de lecture.

    Gros bisous,

    Martine

    3
    Samedi 27 Janvier à 17:37

    OH !!touchée  voila de quoi réfléchir et méditer sur ces mots forts  et si bien employés  ; félicitation ma douce, de quoi être fier de notre si belle  langue Française

    Le temps est de nouveau tout gris !!!  après avoir eu une belle matinée !!! bon weekend  big bises  

    4
    Samedi 27 Janvier à 18:25

    Eh bien ! Essai réussi haut la main...

    5
    Samedi 27 Janvier à 21:57

    Je m'y reconnais tellement. Que dire de plus que ♥

    6
    Dimanche 28 Janvier à 07:43

    bonjour 

     je ne connaissit pas les paroles de  cette chanson 

     mais  ce texte me plait  beaucoup 

     bravo c'est trés  réussi tel quel 

     bonne journée 

    7
    Dimanche 28 Janvier à 17:52

    Bonsoir ma chère tite Pat

    Dur ton texte et pourtant a méditer.

    C'est bien, ma pensée, mais, tu la couche si bien sur le papier...

    Tes mots, me plaisent...Ils sont recherchés; mais, chez toi, c'est inné.

    Bravo !!! Bisous mon adorable Patricia.

    Avez-vos eu des dégats avec vos 'zanimaux " ?

    Aimée

    Résultat de recherche d'images pour "image tendresse amitié"

    8
    Dimanche 28 Janvier à 20:47

    Bonsoir ma douce Patricia

    Ça serait bien compliqué pour moi d'écrire comme ça, mais toi je suis sûre que tu ne réfléchies pas trop longtemps ça te vient comme ça, et c'est superbe

    J'espère que tu n'as pas été inondé avec ce temps pourri, je suis allée voir la Charente elle devait être haute mais je suis arrivée trop tard

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    9
    Mardi 30 Janvier à 10:32

    C'est une fois encore impressionnant !!!

    Ces rimes sont percutantes et même si le thème n'est pas forcément réjouissant, tu as une façon de placer tes mots qui suscitent un intérêt tout particulier....une envie de planer....bref, moi je ne sais pas te définir ce que je ressens, donc la prochaine fois, je te laisserai écrire aussi mon commentaire he he he 

    Bises ma belle et caresse à Riko

    10
    Jeudi 1er Février à 07:42

    Bienvenue a FÉVRIER  que te te souhaite excellent ,  mois qui nous approche du printemps, des carnavals, des crêpes  ,de la St Valentin : je te souhaite une belle journée  big bisous 

    11
    Vendredi 2 Février à 08:37

    Ça y est, chouette

    Hum c'est le jour des crêpes Suzette

    A midi, au goûter, au dîner

    N'importe comment, on va se régaler

    Demain  pour le p'tit dèj

    Elles auront encore leur belle couleur beige 

    Le salé fera une place au sucré 

    En ce tout début de journée 

    Un sourire, un café, un régal 

    Rien à une crêpe n'est égal

     Bonne journée gourmande  bisous sucrés

    12
    Dimanche 4 Février à 15:32

    Merci pour ton texte Patricia , 

    dur à méditer mais c'est cela tout ton art ma chère amie 

    et une belle osmose avec ton cliché choisi.

    La vie n'est pas un long fleuve tranquille,

    je le vis en ce moment depuis le décès de Maman,

    cela me fait réfléchir encore plus fort

    Bravo Patricia,

    Bon dimanche et bises très amicales de Christiane

    13
    Jeudi 15 Février à 20:26

    Un poème  saisissant sur un thème pas facile du tout !

    Un grand bravo chère Patricia ....

    Merci pour ce moment fort de lecture ... J'aime tout particulièrement la 1ère strophe !

    Bonne soirée et bisous

    14
    Dimanche 18 Février à 17:11

    Joli travail , très sympa !!

    A++

    15
    Lundi 26 Février à 21:58

    pti coucou ma soeurette j 'ai retrouvé le blog

    et le net mais très peu lol

    ici froid tout va bien et gros bisous a toi

    16
    Vendredi 2 Mars à 12:31

    Bonjour mon amie Patricia (Imparfait libre),

     

    Cette chanson, tout comme ton texte si profond, me touche beaucoup, particulièrement cette phrase : "Si je dois nourrir le sol de mes cendres. " 

     

    Et ta dernière strophe, optimiste, très belle.

    J'ajouterais ceci, 

    "Sous une terre craquelée de tes cendres,

    Tu es revenue vers la lumière qui transcende." 

    Ton âme à su s'élever bien au-delà des sphères ténébreuses mon amie.

    Que le ciel entende tes paroles et vers, mon amie, car tu as su trouver son chemin....

    Gros bisous, prends soin de toi Patricia,

    Ton amie CorpsRimes

    Ma rose pour mon papillon....

     

    Résultat de recherche d'images pour "roses romantiques"

     

    17
    Vendredi 16 Mars à 00:41

    Bonsoir Patricia,

    La beauté de ces décasyllabes (en 5-5, j'ai bien noté !!! yes) m'impressionne ! D'autant plus que je n'ai jamais trouvé cela aisé d'écrire à partir de l'air d'une chanson dont on a déjà en tête les paroles originales.

    Comme toujours, des images si bien mises en mots et en valeur, j'ai surtout adoré ceci : 

    une eau sans poison, lavera les fruits de la guérison et fera germer de nouveaux cœurs tendres.

    Et bien sûr, le refrain : si je dois nourrir le sol de mes cendres.

    Bravo, amie poète. Bises.

    Fabrice

    18
    Lundi 26 Mars à 18:06

    Super !
    c'est très beau
    amicalement
    biZZZZes
    Bernard 

    19
    Vendredi 20 Avril à 11:20

    Comment vas -tu ???  il y a bien longtemps que je ne te vois plus , rien de

    grave !!!! tu profites du soleil qui s'est enfin installé   hihihihi  bon weekend  big bisous 

    20
    Jeudi 31 Mai à 11:05

    Bonjour Patricia

    Un petit coucou en pensant à toi, j'espère que tout va bien pour toi

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    21
    Jeudi 7 Juin à 00:54

    Coucou Patricia !

    Je m'absente souvent en ce moment de la plateforme, là je reviens un peu j'espère que tu vas bien et que tu donneras un petit signe que tout va bien Bisous et à bientôt....

    22
    Vendredi 22 Juin à 21:24
    Coucou Patricia, Je te souhaite un très bon weekend Bisous
    23
    Dimanche 2 Septembre à 11:48
    Coucou ! Je te souhaite un bon dimanche Bisous
    24
    Samedi 15 Septembre à 10:17

    Magnifique et j'adore les photos choisies sur vos articles

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :