• 30)Triste Epouvantail

     38)Triste Epouvantail

    (darkdreams.centerblog.net)

     

     

    Dans l'immense vallon où le vent souffle fort,

    Ils ont abandonné tes restes de squelette,

    Accroché sur la croix ton avenir s'arrête,

    A ce mur d'horizon où se brise ton sort,

     

    Ils ont cru que tes yeux, deux boutons jaunissants

    Allaient veiller le jour et la nuit sur la plaine,

    Mais le fil rouge sang qui les noue à la laine

    Trace dans ton regard des mirages glaçants.

     

    Avec tes apparats, tes loques en lambeaux,

    Ton linceul vaporeux par dessus ta soutane,

    Tu divertis le vent qui doucement ricane

    attirant près de toi les infâmes corbeaux,

     

    Mais tu dois rester là, toujours te surpasser,

    A subir les saisons, le chaud, le froid, la pluie !

    Tu n'épouvantes rien, sur ta manche il s'appuie

    Cet oiseau malfaisant que tu devais chasser,

     

    Et tu baisses le front sur tes rêves liés,

    Et le clou dans ta main rouille au creux de ta paume ;

    En souverain déchu tu quittes ton royaume,

    Un genou sur le sol et les membres pliés.

     

    Demain ils reviendront t'arracher au décor,

    Ils te feront subir ton ultime calvaire

    Avant de te jeter la face dans la terre,

    Où tu découvriras le parfum de la mort.

     

     

    (Droits d'auteur réservés)

    IMPARFAITLIBRE

     

    (26 Octobre 2015)

    Copyright HT0R27

    « Lointaine Rêverie (à mon grand-père) Une Philosophie (Sonnet) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 13:16

     

     

     

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 18:44

        bonsoir Fleur de sel et merci pour cette jolie trace de ton passage dans mon Univers.

        Belle soirée à toi

        Bonne soirée image 2

    2
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 13:59

    Bonjour Très beau poème vraiment bravo nous venons te souhaiter une excellente après-midi musicalement bises de toute l'équipe Iris merci de vos passages

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 18:46

        bonsoir Iris et merci pour ton compliment.

        Bises à toi et à toute l'équipe

        bonne soirée à tous et à demain

        Bonne soirée image 3

    3
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 17:32

    Bonsoir Patricia,

    Curieux tes mots me rappellent une histoire, une très vieille histoire qui n'en finit pas de faire des histoires....

    Belle soirée, bises

    Dany

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 18:55

        coucou Dany,

        Quand j'ai écrit ce poème, j'avoue que je n'y ai jamais pensé car dans mon esprit il n'y avait que le spectre de l'épouvantail des champs, celui que nous plantons tous les ans dans les cultures de tournesol pour éloigner les pigeons et que nous allons récupérer dès que le tournesol est assez grand.

        J'ai posté ce poème sur un site de poésie à l'époque où je l'ai écrit et tout le monde a pensé comme toi et c'est après leur commentaire que je me suis dit "ha oui!!!!"

        Mais c'est vrai que l'idée de la croix ouvre les portes sur cette pensée...

        Merci pour ta visite et pour ton message,

        douce soirée à toi,

        Bises Dany

        Bonne soirée image 1 

    4
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 17:46

    Bonsoir ma Patricia préférée

    Bon comme d'habitude tu m'épates avec tes jolis poèmes

    Moi j'aimerai bien en avoir un épouvantail je l'ai demandé à mon mari mais il n'a pas l'air bien décidé, peut être que ça ferait peur a ces tourterelles car j'en ai pas mal et elles mangent les graines que je mets pour les petits oiseaux.

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 19:08

        Coucou ma noisette,

        Les épouvantails font partis du décor ici dès le mois de mars avec les semis de tournesol et je suis tombée sur ceux que nous avions fabriqué au printemps dernier en rangeant une dépendance d'où l'idée de ce poème en octobre 2015!

        Je crois que de toute façon les oiseaux et autres animaux sauvages sont tellement intelligents que le leurre ne les berne pas très longtemps alors pour les tourterelles il n'y a pas grand chose à faire si ce n'est d'accrocher des mangeoires plus petits pour qu'elles ne puissent pas se poser dessus.

        C'est ce que j'ai mis dans l'arbre et du coup je n'ai que les mésanges, mon petit rouge-gorge et de temps en temps les chardonnerets mais ni merle, ni tourterelle, ni étourneau ni même piaf!!!!

        Merci ma noisette pour tes mots, gros bisous du coeur et très belle soirée à toi

        Bonne soirée image 1

         

    5
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 18:31

    Un magnifique poème ! C'est un plaisir d'en lire les rimes à haute voix tant elles sont parfaitement cadencés. Chapeau bas, amie poète !

    Belle et douce soirée, Patricia smile.

    Bisous,

    Sérénita

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 19:13

        coucou Sérénita et merci pour ta visite ainsi que pour la gentillesse de ton message, je suis touchée par tes compliments.

        J'aime beaucoup te lire également.

        Belle soirée à toi et grosses bises Sérénita

        Bonne soirée image 7

    6
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 18:32

    le pauvre 

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 19:15

        Bonsoir Flipperine,

        Je crois que c'est souvent le sort que nous réservons à ces pauvres épouvantails qui finalement ne font peur à personne dans les champs ni dans les jardins d'ailleurs!!!!

        Belle soirée à toi Flipperine

        Bonne soirée image 9

    7
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 06:22

    Un simple poteau de bois avec les bras en croix, un chapeau un manteau et juste un peu de paille. Ainsi on donne vie à l'épouvantail. Mais comme tu le dis dans ton poème, il n'effraie personne, il fait juste partie du décor

    Amicalement

    Claude

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 10:21

        coucou Claude,

        Oui, il fait parti du décor de nos campagnes et c'est vrai qu'il n'empêche plus les oiseaux, lapins et autres animaux de venir grignoter les pousses de tournesol...

        De toute façon, il n'y a pas grand chose qui leur fait peur aujourd'hui!

        Merci pour tes mots et pour ton passage ici.

        Belle journée à vous deux et même s'il pleut, que le soleil brille dans vos coeurs.

        Gros bisous Claude et Marie

        Bon vendredi5

         

    8
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 08:55

    Mon œil sur ton épouvantail  ; je vois que même dans nos écrits  nous nous ressemblons  hihihiihi

    Sentinelle de garde des champs cultivés,

    Que d’espiègles oiseaux viennent s’approprier.

    Mon corps gonflé, bourré de paille

    Simule mes entrailles,

    Un chapeau cabossé

    Un manteau déchiré

    Un faciès aux traits sans attrait

    Des bras inlassablement ouvert aux quatre saisons

    Bon vendredi    bisous catalans 

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 10:31

        Coucou Dany,

        Je vois moi aussi que nous avons le même regard sur ces pauvres personnages faits de bois, de paille et de guenilles!!!!

        J'en ai fabriqué il y a 2 ans et il a fallu que je fouille dans mes armoires pour leur trouver des vêtements de couleurs vivres et larges pour qu'ils flottent dans le vent afin de leur donner du mouvement mais malgré ça, les pigeons continuaient de dévaster les cultures. 

        J'ignorais que tu écris! Ce serait un plaisir de découvrir tes mots.

        J'espère que tu as du soleil car ici les bisous sont pluvieux alors envoie-moi un peu de ciel bleu, de la luminosité et beaucoup de chaleur.

        Gros bisous Dany et passe une très belle journée

        Bon vendredi2

         

    9
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 11:37

    Bonjour ma douce Patricia

    Je viens te souhaiter une bonne journée et un bon week-end, bisous

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 11:56

        coucou ma noisette,

        je viens juste de passer chez toi pour te faire plein de gros bisous!!!

        bon vendredi à toi aussi bisous du coeur chère petite noisette!

        Afficher l'image d'origine

        je te taquine!!!! rires

    10
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 13:55

    Un texte poétique plein d'amertume pour ce pauvre épouvantail....

    Passe un bon vendredi !

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:02

        coucou Coyote,

        Je me dis que si j'étais à la place de cet épouvantail je ne verrai pas la vie en rose!!!! sourire

        Souvent les épouvantails font rire alors le mien compense!!

        Merci pour tes mots et pour ta visite qui me fait toujours sincèrement plaisir Coyote.

        Belle soirée à toi Bernard ainsi qu'à ta famille.

        Bises

        Afficher l'image d'origine 

    11
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 15:06

    Encore un  très joli texte. Personnellement j'adore les épouvantails et j'aime bien leur imaginer une histoire, malheureusement j'en rencontre de moins en moins.........

    Bon après midi Patricia, Bisous !!!!

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:11

        bonsoir gitan,

        Mais ils ont une histoire!!!! Ils ne sont pas arrivés dans le milieu d'un champ comme ça, ils ont une origine, une famille, un travail et une fin aussi.

        Ici il y en a beaucoup au printemps quand les tournesols commencent à sortir de terre car il faut éviter que les oiseaux arrachent l'oeil de la plante sinon elle meurt et cela met en péril la quantité de la récolte.

        J'en ai fabriqué il y a 2 ans et nous sommes allés les planter sur une butte un jour où le vent glacial soufflé très fort.... brrrr je m'en souviens encore!

        Je ferai des photos en mars prochain!

        Belle soirée à toi Robert et merci pour tes mots.

        Bisous gitantroubadour.

         

    12
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 15:52

    Bonsoir Patricia

    Oh que d'inspiration devant un épouvantail ... Bravo pour ce très beau poème !

    je l'aurais photographié mais c'est tout .... oui je souris parce-que les oiseaux se sont posés dessus, il n'est pas trop effrayant !

    j'étais allée à une expo d'épouvantails près de chez moi, il y en avait d'originaux ... beaucoup étaient faits par les élèves 

    http://lesmouettes17.eklablog.fr/fete-de-la-nature-concours-d-epouvantails-vaux-sur-mer-17-a92488945

    Bon week-end, Bises, il pleut sur la côte !

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:14

        coucou DD,

        Je suis allée voir ton expo et comme je te l'ai dit, ils ont l'air bien plus heureux que le mien!!!!

        Le côté innocence de ceux qui les ont fabriqués peut-être!!!

        Merci pour tes mots DD et ici aussi il pleut

        Gros bisous Andrée et belle soirée à toi

    13
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 15:57

    Bonjour Patricia ! Un bien triste épouvantail, en effet ! S'il n'est pas capable de chasser les intrus qu'il est censé éloigner, le voilà donc bien dépourvu ! 

    Je suis épaté par le souci du détail qui, au lieu d'alourdir la poésie de tes alexandrins, dresse parfaitement le décor, la scène, on l'a devant les yeux, c'est comme si on y était pour de bon. Bravo pour ça. 

    Bises, bonne fin de journée.

    FP

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:24

        coucou Fabrice,

        Oui dépourvu Mais uniquement "quand la bise fut venue"!!!! rires

        Merci pour l'approche que tu as de mes poèmes et pour l'intérêt que tu y portes et si je réussis à mettre un peu de vie à mes mots alors c'est que j'ai transmis cette mélodie que j'entends en les écrivant.

        Merci encore à toi Fabrice.

        Bises et belle soirée en famille

         

    14
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 17:16

    Bonsoir nous venons te souhaiter une excellente fin de journée et un agréable week-end magnifique poème bisous Mélanie

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:26

        coucou Mélanie,

        merci pour tes mots et je te souhaite ainsi qu'à toute l'équipe une très douce et agréable soirée en musique.

        grosses bises à tous et à demain

    15
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:03

     bonsoir Patricia !!

      cet épouvantail  est bien émouvant un poème que j'ai particulièrement aimé, et des images qui défilent dans ma mémoire  beau texte qui me parle du monde des oubliés, symbolisé par cet épouvantail  on a vite fait de déconsidérer ces étranges personnages...les évoquer dans un texte, montrer ce à quoi ils ont pu servir, s'exprimer sur leur solitude, c'est vraiment finement pensé.. bravo a toi!!!!.j'ai même eu de la compassion pour eux je t'embrasse Patricia monette

    Afficher l'image d'origine

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:30

        coucou douce Monette,

        On m'a même dit un jour qu'il semblait tellement vivant que maintenant on ne regarderait plus les épouvantails des champs de la même façon!!!!

        Pourquoi cette âme sombre alors que pour beaucoup de gens, l'épouvantail est assimilé à quelque chose de drôle!! je ne sais pas...

        J'aime le sombre en poésie et c'est vrai que j'ai du mal à écrire autrement!

        Merci pour tes mots et pour tes chaleureuses visites ici.

        Très gros bisous du coeur douce Monette et très belle soirée à toi

    16
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 21:28

    Ouah !!! Ma tite Patricia,

    je reste scotchée.

    Encore une fois, tu me fais vivre le calvaire de cet épouvantail.

    Je lis, j'admire.

    Une brassée de bisous a toi

    Aimée

      • Samedi 23 Janvier 2016 à 08:59

        Coucou ma gentille Aimée et merci pour ton message très expressif car à lire tes mots j'imagine très bien la souffrance que tu as ressenti à travers ce pauvre épouvantail!!!

        Dans ma région c'est surtout un parapluie qu'il faudrait lui donner!! rires

        Gros bisous du coeur mon adorable Aimée et passe un bon samedi avec ton mari et tes z'animaux.

    17
    Samedi 23 Janvier 2016 à 11:38

    C'est avec un immense plaisir que je t'envois un panier de soleil et mimosa de chez moi , pour  apporter  de luminosité  au coeur   bon samedi  

    (a gauche de mon blog)  clic   j'avais essayé de faire un blog poésie mais trop peu fréquenté j'ai stoppé   

      • Mardi 26 Janvier 2016 à 21:08

        coucou Dany,

        j'avais loupé ton message mais c'est vrai que parfois les mails ne fonctionnent pas et c'est grâce à Michel-37 que je suis là!!!!

        merci pour les mimosas, j'en ai vu un pied énorme aujourd'hui et j'ai aussi pensé à toi.

        Gros bisous Dany et belle soirée à toi

        mes tubes

    18
    Mardi 26 Janvier 2016 à 21:00

    Bonsoir,

    je découvre votre blog avec émerveillement et j'admire votre talent.
    Lorsque je passerai devant un épouvantail, je ne manquerai pas de le photographier en pensant à votre poésie. 

    Bonne fin de semaine,
    Michel

      • Mardi 26 Janvier 2016 à 21:13

        Bonsoir Michel et merci pour votre chaleureux message.

        J'étais venu faire un tour sur votre blog il y a quelques temps et j'y suis revenue souvent mais comme il n'y avait pas de nouveauté je me suis dit que vous aviez du l'abandonner alors je suis ravie d'avoir vu un message de vous chez Eric V.

        Je suis une ancienne Tourangelle, j'ai passé beaucoup de temps à parcourir le département et j'ai encore une partie de ma famille en Touraine.

        Si vous voyez un épouvantail, un vrai, oui je veux bien en voir une photo!!! rires

        Merci à vous et très belle soirée

        à très bientôt Michel

        fonds d ecran

    19
    Domie
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 12:08

    Celui-ci, je le reconnais, il n'a pas pris une ride, de toute façon, quand on ressemble à l'illustration, les rides, il y a longtemps qu'elles sont envolées...

    Je t'embrasse fort , très fort...Mam...

      • Mercredi 27 Janvier 2016 à 13:07

        coucou ma petite mam,

        C'est clair que même le meilleur des pots de crème pour le teint ne changera rien!!!! rire

        Pour le moment il est sous le hangar et il attend le printemps pour servir de perchoir aux oiseaux de proies!

        Gros bisous, il pleut ici, ça change!!!!

        gifs bonjour

    20
    La Rose De Janvier
    Lundi 1er Février 2016 à 11:37

    Bonjour à vous Patricia,

    Merci d'être passée sur mon espace. J'apprécie vos commentaires qui sont sympathiques à mon égare et je ne veux pas être en reste envers vous. Je ne savais pas que mon blog avait un quelconque intérêt à vos yeux? Je suis d'autant plus touchée de vous avoir pour lectrice et quitte à me répéter, je vous en remercie doublement!

    Non: ce n'est pas du vécu; mais j'observe beaucoup et je me rappelle ma jeunesse chez les sœurs ou une vieille fille venait tous les jours s'occuper de changer l'eau des vases de la chapelle, couper les tiges abîmées de ces fleurs, retirer celles qui étaient fanées puis remettre des fleurs fraîches. Cette simple scène mainte fois répétée s'est logée dans mon esprit de jeune fille et s'est rappelée à moi le temps de cette poésie. Mainte fois je me suis demandée ce qu'il pouvait bien se passer dans la mémoire de cette vieille femme voûtée sous le poids des années et quel avait été son parcourt de vie?... C'est bien plus tard que la vision de cette personne s'est imposée à moi jusqu'à ce que je rende les armes et couche sa vie imaginaire sur un cahier. Mes textes et ce, depuis longtemps, sont en manuscrit. Ensuite, je suis passée à la machine à écrire et en 2000, je me suis mise tout naturellement à la machine infernale qu'est l'ordi. LOL! Vous dites que vous n'écrivez pas plus de quatre à six quatrains; mais j'en ai vu chez vous, sans me trompée, des bien plus longs et très bien tournés! l'histoire de l'épouvantail est tellement imagée qu'elle n'envie rien à "Anne-Lise la vieille fille"! Pas de modestie, je vous en prie! Vous avez aussi une très belle plume qui est beaucoup plus travaillée que la mienne! Je suis un simple écrivaillon par rapport à vous: j'écrie avec mon coeur, mon âme sans trop me soucier des règles qui me barbes en matière de poésie. Je préfère laisser libre court à mon imagination sans n'aime pas ce qui est imposé. Je préfère de loin la prose sans pour autant renier de temps à autre les normes en poésie. Ma préférence va aux poèmes en Alexandrin que j'affectionne plus que tout autres formes. Amicalement, N.Ghis.

     

                                                                    

     

     

      • Lundi 1er Février 2016 à 12:36

        Bonjour Ghis,

        Il y a tout de même une référence à votre poème puisque vous avez effectivement croisé la route de cette femme pendant votre enfance sans en savoir plus sur sa vie et c'est votre imaginaire qui en a écrit l'histoire et c'est grâce à cet imaginaire que les poésies naissent.

        Merci pour votre long passage ici,

        belle journée à vous Ghis,

        amitiés poétiques

        fonds  d 'écran chats

    21
    Dimanche 7 Février 2016 à 21:06

    Comme je sais que tu aimes les oiseaux, en voici un pour toi !

     

      • Mardi 9 Février 2016 à 23:24

        Coucou Lucie,

        Je viens tout juste de trouver ton message et je t'en remercie sincèrement.

        Oui, j'aime, j'adore même tous les petits oiseaux de nos campagnes et je fais en sorte qu'ils ne manquent pas de nourriture.

        Je te remercie encore ton intention me touche.

        Bisous Lucie et belle nuit à toi

        Bonne nuit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :